Liens sponsorisés
Newsletter

Vous souhaitez recevoir votre horoscope quotidien dans votre boite mail ?
Vous voulez être tenu au courant de ce qui se passe sur Avenir-fr.com, des nouveaux articles mis en ligne, l'ajout de nouvelles rubriques etc... Inscrivez-vous à notre newsletter.

flèche S'inscrire à la newsletter

Informations

Pourquoi le mal est partout

Le mal reste avant tout une notion qui n’est pas identique chez tout le monde. Pour certains, ce qui sera infiniment mauvais, ne sera que peu de chose ou rien du tout pour d’autres. Cette notion du mal est finalement propre à chaque individu et à son vécu. Chacun se définit son propre mal et aussi son propre bien. Le mal est finalement la résultante de ce que l’on n’aspire pas à vivre et de ce qui nous déplait. Mais d’un côté, vivre des choses que l’on qualifie de mauvaises, nous permet encore mieux de saisir ce qui nous convient le mieux.

Après avoir vécues des expériences dites « mauvaises », on sera d’accord pour affirmer qu’il vaut mieux s’attarder sur les choses qui nous plaisent et nous font du bien que l’inverse. Et c’est justement ces expériences « mauvaises » qui nous permettent de nous conforter dans celles qui nous plaisent. Si l’on ne nous avait pas donné la possibilité d’expérimenter les deux, on ne pourrait se rendre compte du réel bénéfice des choses qui nous conviennent. Et que vaut une chose sans avoir conscience de ce qu’elle est vraiment. Pas grand-chose.

Finalement le mal reste une notion très relative au point de vue que l’on y accorde. On ne peut qualifier une situation ou un évènement de mal qu’à partir de sa propre personnalité. Si une personne vit quelque chose qui me déplait, mais que pour lui c’est la quintessence du bien être, alors où se trouverait le mal ?

 

Déposer un commentaire sur ce texte  Soumettre un sujet | Retour aux sujets